Le culte du rot

À toutes ces minutes, ces heures passées à tapoter doucement sur le dos de bébé à faire les 100 pas dans la maison et à se demander pourquoi bébé n’a pas fait son rot ? Ou au contraire, à se demander pourquoi il en éprouve le besoin en plein milieu du biberon et qu’il semble encore avoir faim après ? “Mais c’est pas possible, il le fait exprès ou quoi.” Finalement, pourquoi est-il si important pour un bébé de faire un rot après avoir été nourri ? Et, est-ce si important que ça ? Ce sujet nous passionne, alors on compte bien vous partager tout ce qu’on sait chez Biostime pour vous servir au quotidien. 
C’est ça la #NouvelleGénérationBio

On se dit T O U T sur le pourquoi du comment “le rot”

Bon, on va pas vous faire un dessin, le rot est un mécanisme physiologique qui permet aux bébés d’évacuer l’excès d’air avalé en même temps que le lait. Eh oui, les bébés ce sont finalement des adultes miniatures, ils ont les mêmes besoins que nous. Presque tous les bébés font un rot immédiatement après avoir bu ou quelques minutes après, qu’ils soient nourris au sein ou au biberon (mais c’est plus fréquent au biberon, dû à la forme moins ergonomique de la tétine.)

Parfois, le rot est nécessaire au milieu de la tétée. Dans ce cas, le bébé l’exprime à sa façon : il s’agite et semble mal à l’aise. Faire un rot pendant qu’il boit lui permet d’évacuer l’air avalé et de continuer à boire tranquillement.

Tout comme pour vous lorsque vous buvez ou mangez trop vite (on vous voit, ceux qui avalent leur assiette en 3 bouchées à peine et on est pareil parce que c’est bien trop bon), un bébé peut avaler beaucoup d'air durant la tétée s'il a tendance à boire rapidement. En d'autres termes, il fait de l'aérophagie. Or, cette accumulation d'air dans son estomac est une source d'inconfort pour lui : elle peut notamment entraîner une perte d'appétit, voire un mal de ventre.

Mais comme la nature est très bien faite, un petit rot permet d'évacuer ce trop-plein d'air et de tout faire rentrer dans l'ordre.

À noter aussi que l'aérophagie pourrait être responsable, du moins en partie, des coliques du nourrisson. Bon, elles ne sont pas dangereuses, mais elles peuvent être vraiment douloureuses. De ce fait, lui faire faire un rot peut réduire un peu leur fréquence d'apparition et ça c’est génial !

 

3 positions pour aider bébé à faire son rot

- La plus courante est d’installer votre bébé à la verticale, contre vous, la tête sur votre épaule, et en lui tapotant délicatement son petit dos.

- Vous pouvez aussi choisir d’asseoir confortablement votre bébé sur vos genoux en lui maintenant la tête.

- Si toujours rien au bout de quelques minutes, certains parents optent pour l’option d’allonger leur bébé sur le ventre, sur la table à langer par exemple, avec juste une main sous sa tête pour la maintenir vers le haut en faisant des petits cercles dans son dos.

Quelle que soit la position que vous choisirez, votre instinct de parent saura choisir la solution la plus adaptée à votre bébé.

Pour autant, à chaque repas son rot ou pas ?

Certains bébés n'ont presque jamais besoin de faire leur rot, tout simplement parce qu'ils n'avalent pas (ou presque) pas d'air. Il n'y a donc aucune raison d'être inquiet si votre bébé n'a visiblement aucune intention de faire son rot. D'autres en revanche vont avoir besoin d'en faire un après chaque repas, voire un ou deux rots durant la tétée elle-même pour les soulager. Là encore, no stress : chaque bébé est différent, voilà tout !

Alors, pas de panique : que votre bébé doive faire un rot pendant la tétée ou qu’il ne le fasse pas du tout quelques fois, tout cela est nor-mal. Un petit rejet est également courant (RIP ces dizaines de hauts tachés juste avant une visio). Si ce rejet est trop important, il existe des formules de laits infantiles anti-régurgitations. Demandez conseil à votre médecin si votre bébé est dans cette situation.

Et le lait Biostime dans tout ça

De façon générale, choisir un lait infantile de qualité peut grandement contribuer au bien-être digestif de votre enfant et ça, la coopérative Bio d’Isigny Sainte-Mère l’a bien compris depuis plus de 80 ans ! Nous nous sommes engagés ensemble à soutenir un élevage raisonné et local. Une passion commune avec les agriculteurs et vous. 
Les vaches normandes sont exclusivement nourries d’herbe et de fourrage et soignées par de l’homéopathie et de la phytothérapie en priorité.

 

À vos histoires !

On ne rêve que d’une chose : vous entendre ! Alors si vous avez la moindre question à ce sujet, une envie de partager avec nous vos expériences ou d’échanger, GO car ici on parle de tout et ensemble.
Il vous suffit de partager vos expériences les plus drôles, les plus folles et les plus authentiques directement dans les commentaires en dessous #yeaaaah.

Ou envoyez-nous vos témoignages sur contact@biostime.fr ou en DM sur Instagram @biostimefr pour qu’on puisse s'entraider en racontant vos expériences au plus grand nombre sans aucun tabou sur la parentalité. 

Avis important : Le lait maternel est l’aliment idéal et naturel du nourrisson