Se retourner dans son sommeil, cela peut sembler anodin pour nous, adultes. C’est d’ailleurs une action que l’on fait sans s’en rendre compte plusieurs fois par nuit. Mais pour bébé, c’est une autre histoire ! Cela vous intrigue ? On vous dit tout sur le sujet.

 

Pourquoi les changements de position sont importants pour bébé ?

Avant que votre nouveau-né ne puisse se déplacer seul, en rampant puis en marchant, celui-ci doit d’abord commencer par se familiariser avec son corps et s’approprier son environnement.

Comment ? Par exemple en réussissant à se retourner tout seul dans son lit ! Les changements de position sont les premiers vrais mouvements des bébés. Pour eux, cela implique de réaliser une action de manière autonome, qui a une conséquence sur leur confort, mais aussi sur la perception de leur corps dans l’espace. Ainsi, en passant de la position allongée sur le dos à celle sur le ventre, bébé prend conscience des possibilités qui s’offrent à lui et de ses capacités physiques.

Est-ce normal que bébé veuille se retourner ?

Votre bébé gigote dans son lit, montre des envies de changement ? Cela ne veut pas dire qu’il ne s’y sent pas à l’aise : c’est tout à fait normal. Votre bébé manifeste en réalité une soif de découverte de son environnement et des objets qui l’entourent. Là, une peluche qui attire son œil, ici, un mobile qui tourne et fait de la musique : tous ces éléments donnent à bébé l’envie de les manipuler !

Lorsque bébé se retourne dans son lit, il change de point de vue sur son environnement. Il ne verra ainsi pas les mêmes choses dans la pièce, puisque son champ de vision sera différent. Pour lui, cela signifie de nouvelles choses à observer et à découvrir. Cette première étape aidera bébé dans ses prochaines évolutions psychomotrices : ramper, marcher, etc. En effet, rouler et se retourner sur une surface plane permet à votre bébé d’essayer de nouvelles choses, de se familiariser avec son corps et de coordonner ses mouvements. Il gagnera ainsi en autonomie !

À quel âge bébé commence à vouloir se retourner ?

Comme pour toutes les évolutions chez les nouveau-nés, il n’y a pas d’âge fixe pour cette action psychomotrice qu’est le retournement[1]. Donc pas de panique si bébé prend son temps !

Ainsi, certains bébés vont manifester l’envie de se mettre sur le ventre dès leurs 6 mois, tandis que d’autres vont attendre les 9 mois.

Une chose à savoir : le retournement du dos vers le ventre sera acquis avant celui du ventre vers le dos.

Votre bébé a 9 mois et ne se retourne toujours pas ? Pas de panique : il prend probablement son temps avant de se lancer. Un bébé prudent, qui fait les choses à son rythme.

Faut-il aider bébé à se retourner ?

Votre enfant est tout à fait capable de se retourner tout seul. C’est à force de multiples tentatives qu’il va comprendre le mouvement et coordonner ses gestes. C’est aussi comme ça qu’il va commencer à se muscler et gagner en souplesse. Nul besoin donc de le retourner par vous-même. Au début, vous pouvez cependant lui donner un coup de pouce[2] en accompagnant son mouvement si celui-ci est gêné (par son bras qui se coince sous son torse par exemple).

C’est à force de répéter le mouvement que bébé réussira à se retourner seul, de plus en plus vite et facilement.

Et vous, comment ça se passe chez vous ?

Votre bébé commence à se retourner dans son lit ou sur son tapis de jeux ? Vous avez des exercices pour le stimuler et l’aider à se retourner tout en gardant son autonomie ? Venez en discuter et témoigner de vos expériences avec les autres parents en nous envoyant un message par mail à contact@biostime.fr ou en DM sur Instagram @biostimefr. À vos claviers ! 

 

[1] http://www.carolecoenen.be/2017/08/31/aider-bebe-se-retourner-seul/

[2] https://flo.health/fr/etre-mere/soccuper-dun-bebe/comment-aider-votre-bebe-a-se-retourner