Ça y est, votre bébé est né ! Et pour parfaire ce bonheur, vous avez décidé de l’allaiter. Tout votre entourage a sa petite idée sur le sujet et n’hésite pas à vous abreuver de conseils pour réussir cette étape délicate… Eh oui, vous le ne saviez pas encore, mais vous êtes entourée d’experts en pédiatrie.

Devant cette masse d’informations, et face aux difficultés rencontrées au début de l’allaitement, vous vous sentez un peu perdue. C’est bien normal, et comme l’alimentation des tout-petits nous passionne, on ne va pas vous laisser tomber ! On vous propose donc ici quatre positions d’allaitement pour nourrir votre nourrisson avec la sérénité d’un bouddha :

 

La position de la madone

C’est, sans aucun doute, la position la plus utilisée par les mamans allaitantes.

Comment ça fonctionne ? Positionnez des coussins derrière votre dos et vos épaules, ainsi que deux autres sur vos genoux pour placer confortablement bébé dessus. Vous n’avez plus qu’à soutenir sa tête avec votre avant-bras et à plaquer son ventre contre vous, afin qu’il n’ait pas à tourner la tête pour se mettre au sein.

Cette position d’allaitement est particulièrement confortable. Droite, votre enfant contre vous reposant dans vos bras, vous êtes l’incarnation d’une madone provenant de la renaissance italienne.

Un petit secret juste pour vous : veillez à ce que votre bébé attrape seul le téton ou guidez-le tout doucement contre vous. C’est l’assurance d’une succion efficace. Son bras doit se cale correctement sous votre poitrine ou s’enroule autour de votre taille, afin qu’il se sente libre de ses mouvements.

 

La position rugby

Non non, on vous rassure, il ne s’agit pas de plaquage au sol !!!

Alors, qu’est-ce que c’est ? La position rugby est appelée ainsi, car elle rappelle les postures des joueurs de ballon ovale. Vous devez placer un oreiller derrière vos épaules et d’autres à côté de vous, pour que le bébé soit à la hauteur de votre sein. Positionné ainsi, il vous fait face, tout en étant blotti contre votre corps, sous votre bras.

La partie inférieure de son corps repose sur l’oreiller, près de votre coude, et ses fesses touchent le dossier du fauteuil. La partie supérieure de son dos est appuyée sur votre avant-bras et votre main soutient sa nuque.

La position en ballon de rugby est particulièrement recommandée pour les mères qui ont eu une césarienne. Elle permet de ne pas faire peser votre bébé sur la zone incisée, mais sur le coussin en dessous.

Un conseil : faites attention à ne pas vous pencher trop en avant, afin d’éviter le mal de dos, aïe !

 

Allaiter en position allongée

Les nuits sont courtes et mouvementées ? Vous dormez debout et rêvez de pouvoir allaiter dans une position relaxante pour récupérer un peu… On a une solution pour vous : allaiter en position allongée !

Concrètement, on fait quoi ? La position allongée est idéale pour allaiter votre bébé dans un lit (le rêve !). Étendue sur le côté, vous placez des coussins entre vos genoux, sous votre nuque et derrière votre dos pour être bien calée. Votre bébé doit également se tenir dans la même position, les genoux repliés vers votre corps.

Cette position est parfaite en cas de réveil nocturne, et on sait que ça arrive souvent. Elle est également recommandée en cas de césarienne ou d’épisiotomie douloureuse.

Une petite astuce : pour faciliter la position de votre bébé, calez une petite serviette derrière son dos et maintenez-le avec votre main.

 

La position transat

Quèsaco ? Si le nom paraît compliqué, cette position mérite d’être testée, car elle apporte une alternative aux positions d’allaitement traditionnelles. Inclinez-vous en arrière, en position semi-allongée avant de placer votre bébé sur votre ventre. Ce dernier peut ainsi utiliser ses réflexes pour trouver votre sein et n’a pas besoin d’être soutenu au niveau du dos. 

 

Et que se passe-t-il quand on passe au biberon ?

Chez Biostime, on encourage l’allaitement maternel jusqu’aux 6 mois de votre bébé… Et c’est aussi ce que recommande l’OMS. Eh oui, le lait maternel c’est vraiment le top pour votre bébé ! Sa composition s’adapte dans le temps à ses besoins et elle contient tous les composants nécessaires à son bon développement.

Alors que fait-on lorsqu’on décide de passer au biberon ou à l’allaitement mixte ?

⇒ On commence par choisir un lait infantile adapté. Et là encore, pour vous soutenir dans ce moment délicat, on vous propose un bon lait infantile bio (et français !).

Notre lait, c’est notre passion ! C’est pour ça qu’on le fabrique sans huile de palme et avec de la bonne crème de lait bio d’Isigny-Sainte-Mère. Nos bébés découvrent ainsi le goût généreux de la crème de lait bio, chouette  !

Avis important : "Le lait maternel est, pour chaque nourrisson, l'aliment idéal et naturel : il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques. En cas d'utilisation d'une formule infantile, lorsque la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les indications de préparation et d'utilisation et de suivre l'avis du corps médical."

 

Et pour vous, ça se passe comment ?

Quelles positions d’allaitement pratiquez-vous au quotidien ? Est-ce que vous rencontrez des difficultés ? Entraidons-nous en partageant nos expériences, nos questions et nos conseils sur [email protected] ou en DM sur Instagram @biostimefr. Nous avons hâte de vous lire !

 

 

Sources

- Mpedia

 https://www.mpedia.fr/art-allaiter-les-bonnes-positions/

- Santé Publique France

https://www.1000-premiers-jours.fr/fr/les-positions-dallaitement