Et si on donnait un petit coup de boost à notre allaitement ? Les tisanes d’allaitement vous permettent de stimuler la lactation de façon 100 % naturelle et de faire du bien à votre bébé par la même occasion. Trêve de discussions, on vous en dit plus sur cet allié des mamans !

 

La tisane d’allaitement, quèsaco ?

La tisane d’allaitement est conçue à partir de plantes nommées « galactagogues », c’est-à-dire qu’elles favorisent la sécrétion de votre lait. Cette tisane peut s’avérer utile, par exemple lorsque :

  • La maman est très fatiguée ou stressée, ce qui peut ralentir la production de lait.
  • Le bébé a ses pics de croissance : il demande à téter plus fréquemment. Vers 3 semaines, 6 semaines, 3 et 6 mois, c’est la course au sein !
  • La maman (re)prend des contraceptifs hormonaux, qui peuvent parfois faire baisser la production de lait.

À noter qu’au bout d’un certain temps après l’accouchement, le taux de prolactine (mais si, vous savez, cette fameuse hormone qui déclenche la lactation !) baisse et à moins que la maman ne soit stimulée régulièrement et de façon suffisamment efficace, la production de lait diminue. On ne va pas se mentir, il n’est pas toujours évident d’être stimulée toute la journée, surtout lorsque l’on reprend le travail et autres activités qui diminuent les tétés. D’où l’utilité de la tisane d’allaitement, pour donner un petit coup de pouce aux jeunes mamans !

D’une pierre deux coups, ça permet également à votre bébé d’être bien hydraté et ça, c’est ca-pi-tal !

Bon à savoir

Il existe deux types de tisanes d’allaitement : les premières servent à booster votre lactation, tandis que les secondes soulagent les coliques de votre tout-petit.

 

On trouve quoi dans la tisane d’allaitement ?

La plupart des tisanes d’allaitement contiennent[1] :

  • Du fenugrec : au-delà de son effet stimulant sur le lait maternel, il aurait quelques atouts santé post-accouchement, comme le maintien d’un taux normal de glucose dans le sang, ou la régulation du métabolisme des graisses[2]. Chic alors !
  • De l’ortie : elle stimule la montée de lait et enrichit sa composition. Son petit plus ? Elle offre un joli boost d’énergie aux mamans grâce à ses vertus tonifiantes. On lui dit oui !
  • De la verveine : son effet calmant réduit votre fatigue et votre stress, parfois responsables d’un manque de lait.
  • Du cumin : il active la production de lait tout en apaisant nos petits troubles digestifs (et on l’en remercie). N’hésitez pas à l’incorporer à vos plats en plus de vos tisanes ! Vous verrez, c’est délicieux…

Et plein d’autres comme le shatavari, l’anis vert ou encore le galéga !

Un conseil : choisissez-les en bio pour éviter les additifs chimiques, pas tip-top pour votre petit bout.

Quelle est la dose conseillée pour ma tisane d’allaitement ?

On recommande trois tasses de tisane par jour pour voir les effets positifs sur votre lactation[3]. On vous voit déjà venir : non, le lait n’est pas obligatoirement stimulé du jour au lendemain ! Pour certaines mamans, c’est le cas, et pour d’autres, il faudra attendre quelques jours. Patience sera le maître-mot…

 

Notre petit tip

Recouvrez votre tisane d’un couvercle durant l’infusion pour bien activer ses principes actifs. Ça évite qu’ils ne s’évaporent !


Faire sa tisane d’allaitement soi-même : oui, mais avec précaution

Vous préférez une tisane DIY (Do It Yourself) ? Pourquoi pas, mais à condition de respecter certaines conditions.

  • Évitez certaines plantes comme la sauge, la menthe poivrée ou le persil qui peuvent, contrario, faire baisser votre production de lait[4]. En revanche, elles peuvent être efficaces si vous souhaitez diminuer votre lactation (on se le note !).
  • Pour les tisanes à base de fenugrec, faites attention à ne pas dépasser ¼ de cuillère de graines, à infuser pendant 10 minutes dans 225 ml d’eau 3 fois par jour[5]. Cette plante contient des stéroïdes qui, au-delà de cette dose, peuvent être nocifs pour votre bout de chou.

 

Sachez que certains aliments favorisent également la lactation comme l’avoine (son taux de fer stimule la production de lait), le fenouil[6] (qui booste notre production de prolactine), mais aussi l’eau ! Eh oui, 87 % du lait maternel contient de l’eau[7]. On mise sur 2 litres par jour minimum durant l’allaitement.

Psst, contez-nous vos astuces allaitement : nous serions ravis d’avoir vos petits conseils !

 

Contez-nous votre expérience !

Avez-vous déjà testé les tisanes d’allaitement ? Si oui, ont-elles boosté votre lactation ? Vous souhaiteriez en savoir plus sur ces remèdes naturels ? Partagez vos témoignages et posez-nous vos questions sur [email protected] ou en DM sur Instagram @biostime.fr. A très vite !

 

 

Avis important : le lait maternel est l’aliment idéal et naturel du nourrisson

 

[1] Source : « La Tisane d'allaitement pour stimuler la production de lait » jollymama.fr, 09 janvier 2019 https://jollymama.fr/guide/la-tisane-dallaitement-pour-stimuler-la-production-de-lait/

[2] Source : « La Tisane d'allaitement pour stimuler la production de lait », jollymama, 1er septembre 2019 https://jollymama.fr/guide/la-tisane-dallaitement-pour-stimuler-la-production-de-lait/

[3] Source : « Tisane allaitement : est-ce vraiment efficace ? », magicmaman, 11 janvier 2021 https://www.magicmaman.com/tisane-allaitement-est-ce-vraiment-efficace,3666962.asp

[4] Source : « L’alimentation pendant l’allaitement », Naître et grandir, décembre 2017 https://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/alimentation/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-alimentation-pendant-allaitement

[5] Source : Les Dossiers de l’Allaitement numéro 66, La Leche League, Janvier-Février-Mars 2006 https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/dossiers-de-l-allaitement/1488-da-66-les-galactologues

[6] Source : « Quels sont les 15 aliments favorisant la lactation ? » neufmois.fr, 26 mars 2021 https://www.neufmois.fr/mon-bebe/allaitement/quels-sont-les-15-aliments-favorisant-la-lactation%E2%80%89

[7] Source :  « Que manger et que boire quand on allaite ? » Santé Magazine, 26 mai 2021 https://www.santemagazine.fr/bebe/alimentation-du-bebe/que-manger-et-que-boire-quand-on-allaite-175706