À partir de 1 an, votre enfant a déjà bien diversifié son alimentation. Dès lors, il est vous est recommandé d’opter pour le lait de croissance[1], afin de compléter ses apports nutritionnels. Zoom sur ses bienfaits !

 Le lait de croissance pour bébé, quèsaco ?

Entre 4 et 6 mois, votre bébé adopte une alimentation diversifiée. Son organisme est alors en plein développement et ses besoins nutritifs se font plus importants. D’où l’importance du lait de croissance pour votre bébé ! Véritable allié pour votre petit, il permet de compléter ses apports nutritionnels* et l’aider à grandir. En effet, malgré la diversification de son alimentation, votre bébé n’ingère pas de quantités suffisantes pour avoir une assiette totalement équilibrée[2].

Que contient le lait de croissance bio ?

Le lait de croissance bio contient un vaste panel de nutriments* :

- Du calcium et de la vitamine D : des alliés clés pour booster le squelette de votre petit ange.

- Des protéines.

- Des glucides.

- Du DHA** pour le développement normal de la vue des nourrissons jusqu’à 12 mois.

- Du fer nécessaire au développement cognitif des enfants.

Le saviez-vous ?

Un enfant sur deux ne consomme pas assez de fer[3]. 500 ml de lait de croissance couvrent 80 % de ses besoins quotidiens en fer, et permettent ainsi d’éviter les carences. On lui dit oui ! 

Lait de croissance versus lait de vache

Lors de la diversification alimentaire (à partir de 1 an), certains parents choisissent de donner du lait de vache à leur enfant. S’il peut être préconisé après 36 mois lorsque votre bébé a acquis suffisamment de bases nutritionnelles, mieux vaut opter pour le lait de croissance d’ici là. Voici ce que le lait de croissance apporte en comparaison avec le lait de vache :

- Un taux de protéines limité, soit 2 fois moins que le lait de vache[4], et c’est plutôt une bonne nouvelle ! À cette période, il est recommandé de limiter la quantité de protéines pour votre bébé, afin d’éviter de surcharger ses reins[5].

- Un apport en fer environ 30 fois plus élevé[6] que celui du lait de vache (compte tenu de la faible consommation de protéines animales, principales sources de fer, votre bout de chou a besoin de se supplémenter).

- Un taux de sel moins important, ce qui évite les risques de tension artérielle et réduit l’appétence pour le goût salé[7]: on adopte les bons gestes dès le bas âge.

- Un taux de zinc deux fois supérieur à celui du lait de vache.

 

Quelles règlementations pour le lait de croissance ?

Depuis 1976, les formules infantiles font l’objet de réglementations européennes strictes. L’ensemble des nutriments présents dans le lait pour les nourrissons (1er âge) et dans le lait de suite (2ème âge) sont règlementés avec, pour la plupart, une quantité minimum et un maximum à ne pas dépasser. C’est bon à savoir non ?

 

Et pour vous, ça se passe comment ?

Vous souhaitez passer du lait de suite au lait de croissance pour votre bébé ? Vous vous interrogez sur les compléments nutritionnels de votre bébé ? Vous souhaitez avoir davantage d’informations sur les laits de croissance ? Partagez vos témoignages et posez-nous vos questions sur contact@biostime.fr ou en DM sur Instagram @biostime.fr. À très vite !

 

*Conformément à la réglementation en vigueur

**Acide docosahexaénoïque – conformément à la réglementation en vigueur

 

[1] Etude Nutri-bébé SFAE 2013 / comportements alimentaires avant l’âge de 3 ans, 1er mai 2014 https://scanr.enseignementsup-recherche.gouv.fr/publication/doi10.1016%25252fs0929-693x(14)71594-5

[2] « Les laits de croissance », Parents.fr, 4 janvier 2021 https://www.parents.fr/bebe/alimentation/lait-pour-bebe/les-laits-de-croissance-79813

[3] Étude Nutribébé SFAE 2013 : Comportements alimentaires avant l’âge de 3 ans https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0929693X14715945

[4] « Les laits de croissance », Mpedia, 06 mars 2020 https://www.mpedia.fr/art-les-laits-croissance/

[5] « Les protéines : oui mais pas trop ! », Les pros de la petite enfance, 08 septembre 2017 https://lesprosdelapetiteenfance.fr/bebes-enfants/nutrition/les-proteines-oui-mais-pas-trop

[6] Idem.

[7] « Les laits de croissance », Mpedia, 06 mars 2020 https://www.mpedia.fr/art-les-laits-croissance/